top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurFrançoise

FARNIENTE AU 15° NORD

Après notre longue escapade au Nord-Ouest, nous venons de passer plus d’un mois entre Terre de Bas aux Saintes et Marie-Galante, deux îles distantes de 15 Milles et qui se laissent découvrir un peu plus  à chaque fois, au rythme farniente…

 A Terre de Bas, nous laissons Emilio dans Grand Baie et nous logeons chez notre ami Christian qui bénéficie d’une côte de sympathie dans son île et avec qui nous partageons mille et une activités : réparation mécanique, pêche, promenade, cueillette de mangues…C’est aussi là que Paul et Flavie, rencontrés à Cuba, nous ont rejoints et nous avons pris plaisir à leur montrer tous ses recoins.

A Marie-Galante, le mouillage de St Louis est super confortable et cette fin avril recevait les coureurs de la transat  de la « NIJI 40 » dédiée aux class40 donc, et qui a repris le trajet Belle île en mer / Marie-Galante, déjà couru en 2007 et 2009 puis abandonné. C’est une société de Rennes (NIJI), qui sponsorise la course et le parrain en est, tout logiquement, Laurent Voulzy. La ville de St Louis s’était donc mise en format « fête » avec les arrivées, la foire artisanale, le podium, la musique en tous genres … Le « must » est l’incontournable bar «  chez Henri » qui organise aussi des concerts et nous avons eu la chance de profiter du très bon groupe   « Majic blues quartet » .

En refaisant le tour de « la grosse galette », nous avons découvert de nouveaux lieux épatants comme la pointe de Tali, l’arche de « gueule grand gouffre » et l’habitation Murat. Plusieurs petits séjours et le tempérament amical des Marie-Galantais te font te sentir assez vite en famille et l’atmosphère y est très reposante : on vous la recommande…

Nous repartons dimanche vers le Sud, passerons une petite semaine en Dominique avant de rejoindre la Martinique pour ranger le bateau aux 3 Îlets comme d’habitude. Nous avons très envie de retrouver la famille et les amis et commençons à faire notre programme métropolitain.

Coin du matelotage : Pendant les journées de St Louis en fête, diverses animations étaient proposées dont un atelier matelotage, ou l’art de faire  les nœuds de marins. Nous avons jeté notre dévolu sur le nœud du sifflet de Bosco, qui était le maître de manœuvre sur les grands navires à voile du XVIII°. On y travaille.

Coin botanique : A Terre de Bas, nous avons suivi quelques jolies traces dans la forêt de bois d’Inde et sommes retournés voir le figuier maudit. Autrefois, les Saintois étaient, avant tout, agriculteurs, habitaient sur les hauteurs et pratiquaient la pêche de façon saisonnière. Dans les mornes, il reste de nombreux vestiges de ces lieux habités (ruines, caféiers, cacaoyers…). Aujourd’hui, on y coupe du Méku pour faire des casiers, il reste quelques vaches et des cabris que dérangent quelques randonneurs.


Pointe de Tali ,côte Est de Marie-Galante.


Marie-Galante: St Louis, "gueule grand gouffre", les "Cayes plates", Capesterre abimée par les Sargasses, l'habitation Murat (ancienne habitation esclavagiste), la pointe de Tali, la distillerie Bielle et l'ilêt du vieux fort.


Une fois tous les bateaux arrivés, "régate-parade" ouverte à tous.


Nouvelle Transat en trio, où de jeunes navigateurs font leurs armes sur des Class40. Il se pourrait que, la course alterne, tous les deux ans, le trajet : retour Marie-Galante/Belle île en mer en 2026?


3 bateaux remarquables à Grand Baie : Le taulier, "An dot soley" en bleu marine, l'intermittent, "Emilio" et son éolienne à droite, l'invité "Estafette", dans l'axe des Augustins.


A Terre de bas : anse des Muriers, Anse à Chaux, plage Bord de mer, la citerne et Kaz à Man Ni.


Traces.




75 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

CUBAZAR

1 Comment


patrice.guisseau
patrice.guisseau
May 03

Merci à tous les deux de nous faire partager vos bons moments.

La plage de Tali est notre endroit préféré... que de souvenirs et de petites brésiliennes pour assurer l'apéro.

Profitez bien

Eliane Patrice

Like
Post: Blog2_Post
bottom of page